Loi Naturelle

Le droit de la terre, est un droit licite, inaliénable et souverain (qui préserve les droits et libertés) que tout être humain est censé posséder à sa naissance.

La common law est un système juridique dont les règles sont principalement édictées par les tribunaux au fur et à mesure des décisions individuelles. Les systèmes de common law laissent toutefois place à de nombreuses lois. Historiquement, la common law est un système issu du droit anglais.

En droit commun, il n’existe pas de crime sans victime et ces dernières reçoivent une indemnisation et la réparation pour les dommages causés, contrairement à la juridiction maritime, où le capitaine peut commettre des actes criminels, n’importe lesquels et peut imposer n’importe quelle sanction, c’est « la loi du plus fort » ; en effet, les nantis et les personnes cultivées ont souvent plus de facilités pour accéder ou échapper à la justice et pour se défendre (les hauts fonctionnaires, les grands banquiers, les grands patrons de multinationales etc…). Par exemple, l’affaire Landsbanki en Europe. (voir Une justice dans le monde de la finance ?)

Tous les tribunaux terrestres sont judiciaires et opèrent sous un mélange de droit commun Romain et de droit Maritime de l’amirauté sous couronne. (voir Cestui que vie act 1666)